Bon ca va, ils n’en ont pas 10 d’avance…

Coucou tout le monde.

Je ne sais même pas comment commencer cet article… C’est navrant à vrai dire, car je viens encore raconter ma life sur ce blog. Bon après tout, je clame haut et fort que je fais ce que je veux et que ce blog est un peu mon exutoire. Je vous dis à vous, ce que je garde tout au fond de moi. Je ne sais pas si ça me permet d’avancer ou de ressasser mais en tout cas sur le moment je pense que ça me fait du bien. 

Je ne pense pas repartir dans la spirale infernale dans laquelle je me trouvais l’année dernière. Mais ça continue à tourner en boucle dans ma tête et dans mon cœur. Qui plus est en ce moment j’ai l’impression que le sort s’acharne sur moi, sur nous. Rien de bien grave mais qui retarde quelques peu nos plans. 

En attendant la vie suit son court, doucement, tranquillement et sereinement. Les autres avancent et j’ai cette désagréable impression de stagner {ce qui n’est clairement pas le cas vu que nous avons un beau projet maison en cours}. J’ai l’impression de faire du sur place tandis que les autres font leur petit bonhomme de chemin

Deux grossesses de plus autour de moi…

Il est là le fond du problème {qui n’en n’ait pas un}, deux grossesses de plus. Bizarrement, je n’ai pas pleuré, j’ai réussi à me réjouir et j’ai continué à sourire alors qu’il y a quelques mois la tristesse pouvait se lire sur mon visage. C’est dans ces moments que je me rends compte que j’ai parcouru moi-même un sacré bout de chemin. Mais à défaut d’avoir peut être, épuisée mon quota de larmes, je n’ai malheureusement pas explosé mon quota de colère. Je suis de nouveau en colère contre moi d’être une totale poisseuse, en colère de ne pas savoir patienter, en colère de me dire encore et encore « mais quand est-ce que ça sera notre tour? ».

Mais je le pense vraiment maintenant… Je suis un paradoxe.

Je suis en colère, certes, mais je l’accepte plus facilement aujourd’hui. Je ne suis pas totalement guérie. Je pense que je le serai vraiment quand nous aurons ce mini nous. Non ce n’est pas un mini nous pour aller mieux, c’est un mini nous que nous désirons et que nous souhaitons très fort. 

J’essaie d’être au maximum positive, je me dis que chacun avance à son rythme, que ce n’est pas la mer à boire. D’autres personnes attendent et espère vraiment ce bébé, qui met si longtemps à arriver, qu’il soit là avec eux un jour. Moi ce n’est l’histoire que de quelques semaines, ce n’est rien. 

Un proverbe me vient en tête :

Tout vient  à point a qui sait attendre

Alors je vais juste attendre et m’apaiser.

 

et Que la force soit avec moi…

{Encore un article sans queue, ni tête. Un article spontané qui sert à me soulager de cette colère et cette culpabilité qui me rend folle. Un article que vous comprendrez, ou pas, d’ailleurs, mais qui exprime cette envie qui devient viscérale. J’ai souhaité beaucoup de choses dans ma vie, mais celle-ci et celle qui me/nous tient le plus a cœur. C’est juste un dimanche pluvieux.}

Danae

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>