Escapade Polynésienne… un petit coin de paradis sur une table de massage.

Je vais encore le répéter mais au mois de Juin, je me suis mariée. Ce n’est plus une nouveauté, à part si vous débarquez tout récemment sur mon blog.

J’ai de la chance d’avoir un boulot super, qui me plait. Je n’y vais pas à reculons et folle comme je suis, les vacances sont toujours bien trop longue quand on les passe seule, sans Mr Geek {Oui il a moins de vacances que moi}. De plus j’ai des collègues en or. Elles sont géniales et avant mon mariage, elles m’ont offert un gommage/massage de 90 minutes.

J’ai sauté de joie, car je n’ai jamais fait de massage, c’était donc l’occasion de tester. Mais pour ça il fallait trouver le bon moment.

Le bon compromis, c’était d’attendre après le mariage, de laisser passer les vacances et les adaptations, d’être proche de mon anniversaire et de notre voyage de noce.

Du coup quoi de mieux que d’être en demi-journée le vendredi après-midi pour aller se détendre.

Mon expérience avec le gommage/massage fut particulière. 1ere fois et 1ere surprises.

Le string jetable. Alors là… j’ai regardé le bordel et je me suis demandée pourquoi ! Je suis du genre très pudique, alors quand on me demande de me déshabiller et de garder que ce petit bout de machin en coton, je me suis limite liquéfier. Comme je dis très souvent, c’est le jeu ma pauvre Lucette, c’est pour la bonne cause. Alors déshabillage et enfilage de cette chose. Je pique une serviette, histoire de… Mais bon la nana elle voit quand même tes fesses quoi.

1ere partie: Gommage à la noix de coco, j’adore. Déjà ça sent bon, ça emplit la pièce de ces odeurs des îles qui nous font rêver. Certes un gommage n’est pas ce qu’il y a de plus agréable. Il faut quand même frotter assez fort pour enlever toutes les peaux mortes et je pense qu’il y en avait un paquet.

Tout ça dans une ambiance de détente et de relaxation extrême avec petite musique et  lumière qui change de couleurs. Jute parfait pour relâcher toute la pression accumulé ces dernières semaines.

2ème partie: Masque a la mousse de coco. J’ai adoré être entouré de toutes cette odeur de coco {ca aurai été dommage de ne pas l’être}. Ça donne vraiment envie de voyager. La musique en fond donner vraiment l’impression d’y être. Il ne manquait plus que l’océan et le sable et ça aurait été génial. Moi qui ai du mal à lâcher prise, je me suis totalement abandonnée. La masseuse étale le masque sur le corps, ça fait un bien fou, même si ce n’est pas le top du glamour.

Et le pire reste à venir. Je sais désormais ce que peut ressentir le riz emprisonné dans les algues. Je suis devenue un maki géant. Le pompon dans tout ça. Une fois le gommage et le masque appliqué, on t’enveloppe dans un plastique et on te laisse pendant 15 à 20 minutes. Expérience très particulière et heureusement que je n’étais pas claustrophobe. N’empêche, la 1ere pensée qui m’est venue quand la masseuse est sortie, a été « Mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire pendant 20 minutes »… C’est dans ces moments que l’on se rend compte que nous sommes vraiment accros à la technologie. En l’occurrence que je suis accro à mon téléphone, je le reconnais plutôt 10 fois qu’une. Mais je m’en suis très bien sortie, avec une micro sieste.

3ème partie: Quand la masseuse vient enfin te sauvé, la pudique que je suis se prend une 2ème claque. La douche. Bah oui une fois enduite {ce n’est pas très jolie comme mot je trouve}, recouverte {c’est mieux} du gommage coco et du masque, bah pour laisser la place au massage il faut bien se rincer. Et là tu enlèves ton bout de coton qui te sert de string et tu rentres dans la cabine de douche. Hormis la masseuse qui rentre alors que tu es à poil, ça fait du bien de retirer toute cette noix de coco. Tu te sens toute légère et tu as la peau toute douce.

4ème partie: La dernière partie de la formule « escapade polynésienne » est le massage. Je ne sais pas combien de temps ça a duré. J’étais totalement déconnectée, je me suis abandonnée. Le corps se relâche d’autant plus, que toute la pression redescend. Je me suis laissé aller. La dernière fois que j’avais ressenti ça, c’était pendant une séance de méditation. On a l’impression d’être en gélatine. C’est assez étrange comme sensation.

Quand le massage fut terminé, parce que oui toutes les bonnes choses ont une fin, la masseuse m’a prévenu gentiment de peur que je me sois endormie. Je me suis rhabillée et je suis sortie de la salle, bien évidemment toujours en mode gélatine.

Je n’ai pas réussi à me sortir de cette torpeur, de ces 90 minutes d’escapade. Malgré le petit problème de pudeur qui au final s’est réglé avec une petite serviette, c’était vraiment bien. Très reposant. Au final ce fut un très bon moment.

Si c’était à refaire, je le referai sans hésiter.

J’ai fait ce soin dans la ville où je travaille, mais je sais que ce type de soin est fait dans beaucoup de salons, que ce soit en banlieue ou même sur Paris. Ce soin a coûté 95 euros {c’est un cadeau je sais mais je suis tombée sur le prix totalement par hasard}.

Il ne faut surtout pas hésiter  à vous lancez, même si vous êtes pudique. Ce qu’il faut se dire c’est qu’elles en ont vu d’autres, que c’est leur métier. Pour la détente et la zen attitude que ça engendre par la suite, il faut se lancer d’autant plus.

Et ça donne des envies de voyager…

Sur ce, je vous souhaite une très bonne soirée à tous et à toutes.

Que la force soit avec vous.

Danae

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>