Et si… j’allais me cacher de nouveau au pays des merveilles

Nous sommes le Dimanche 15 Novembre. Et ce vendredi 13, comme tout le monde le sait, il s’est passé des choses horribles sur Paris. Mon envie de revenir sur le blog était présente mais au vue des derniers événements c’était compliqué.

Compliqué…

Le 7 Janvier, un attentat contre Charlie Hebdo. Je suis restée loin de tout ça. Je n’étais pas scotché devant ma télévision et twitter à attendre la moindre petite bribe d’informations qui pourront filtrer. Ça n’était pas moins horrible, je n’étais pas moins triste lors de cette journée. Ils se sont attaqués à la liberté d’expression. C’est grave, j’ai été touché. D’ailleurs je venais d’ouvrir mon blog et parler de ce que je pouvais ressentir vis à vis de cet acte cruel se trouve être mon 2ème article d’écrit {Pas la peine de le chercher il est dans mes archives à moi}.

Aujourd’hui ils se sont attaqués à notre bonheur. A notre libre arbitre, à notre liberté de faire ce que nous voulons de nos vendredis soir. Sortir boire un verre, aller regarder un match de foot ou encore aller écouter un bon concert. Encore des libertés d’attaquées…

Vendredi, j’organisais un repas, le soir à la maison. J’avais très mal dormi la nuit, fait un cauchemar et le jetlag qui s’ajoutaient aux restes. Pour traduire j’étais de très mauvaise humeur. J’avais peur de foirer la cuisson de mon rôti {ce qui s’est vraiment passé} et j’avais peur que ma tarte aux pommes soit très moche et la croûte trop sèche {ce qui s’est à moitié passé}. Nos amis sont arrivés, ma mauvaise humeur s’est envolée et nous avons parlé de tout et de rien.

{Au vue des événements, que toutes ces petites choses peuvent paraître futile}.

Lorsqu’en cours de soirée, notre amie a reçu ce sms, lui disant qu’il y avait des attentats sur Paris, la soirée s’est gelée. Je dirai même qu’elle s’est figée dans un espace-temps particulier, celui du « non pas encore revivre cet enfer ». Nous nous sommes tous regarder. Ça ne pouvait pas être une mauvaise blague, non on ne dit pas ce genre de choses pour rigoler. Nous avons donc allumé la télé et là l’horreur, l’incompréhension, la tristesse… toute la joie du repas est partie et nous sommes restés là, les yeux fixés sur l’écran, suspendu aux lèvres des journalistes qui « relaté » les faits.

Nous avons arrêté de respirer, de sourire, de rigoler et nous avons juste écouté et espérer…

Une fois nos amis partis, avec Mr Geek, nous n’avons pas réussi à dormir. Je suis restée planté la, devant ma télé en attendant le dénouement qui serait à la fois heureux et malheureux, à suivre le fil sur twitter, et voir tous ces tweets de personnes rechercher.

Ces tweets de recherches qui au fil du week end, sont devenus pour la plupart, des actes de décès.

Que dire d’autres, mis à part que je n’ai pas pu m’empêcher d’être triste, de verser des larmes, de compatir avec les familles. J’ai pensé à ces personnes que j’adore et qui vivent sur Paris, à qui j’ai envoyé des sms de suites. J’ai pensé à ces personnes que je n’ imaginais pas une seule seconde qu’elles pourraient être sur place. Et j’ai pleuré de nouveau…

Nous sommes le Dimanche 15 Novembre, nous avons eu peur et au fond de nous, nous aurons toujours un peu {beaucoup} peur. Nous avons de la peine et du chagrin pour toutes les victimes et familles des victimes. Mais demain c’est Lundi et le cours de nos vies va reprendre. Mais ça ne veut pas dire que nous allons oublier.

La seule chose que ces monstres veulent, c’est que l’on arrête de respirer, que l’on s’arrête de vivre. Ça ne se passera pas comme ça. J’ai pu voir une France solidaire avec ce fameux hashtag {portesouverte} et ça redonne de l’espoir.

Je vais continuer à vivre… que chacun profite de ce qu’il a, des personnes qui les entoure et que vous aimez. Encore une énorme pensée pour toutes ces familles, ces amis qui ont perdus un proche. Je pense fort à vous.

Danae

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>