Inspire, Expire. Oui oui bien sur, c’est pire…

Et voilà, il est 16h et des brouettes et j’allume mon pc en ce samedi ou le temps n’est pas au beau fixe. Mr Geek est sur son pc et moi je suis posée sur mon canapé, devant ma table qui me sert de bureau.

J’ai pleins d’articles en préparation ou qui traînent dans mes brouillons, mais je me retrouve devant l’écran en train d’en écrire un nouveau. Parlons sérieusement, nous pouvons être la personne la plus prévoyante du monde, rien ne se passe jamais comme on l’aimerai. J’en suis la preuve vivante. Et mes doigts parcourent le clavier de mon ordinateur portable, ne s’arrêtant de temps à autres que pour faire des pauses syntaxes, car trop d’émotions se bousculent en moi. Je cherche la meilleure façon d’écrire, je cherche la bonne tournure de phrase. Je cherche seulement à être mieux en écrivant cet article.

Communiquer verbalement c’est bien, mais écrire reste une assez bonne thérapie.

 

Écris comme ca, on pourrai croire que je suis une âme torturée, ou qui a eu une vie difficile mais rien de tout ca n’est vrai. J’ai eu une vie, on ne peut plus simple, loin de tous les tracas et de toutes les difficultés possible et inimaginable. La seule chose que je pourrai reproché à mes parents, c’est de m’avoir surprotégé, de m’avoir créer une bulle, pour que ma vie soit la plus simple possible.

Malheureusement un jour on quitte la bulle bien confortable qu’à faites nos parents, soit volontairement en faisant toutes les conneries du monde, soit parce que nous avons décidé de voler de nos propres ailes et d’avoir un peu d’indépendance, soit parce que tu te retrouves en couple et que tu t’installes avec ta moitié.

Moi ca a été un peu de la solution 1, puis la 3. Je n’ai pas fais toutes les conneries du monde. J’ai été une fille  hyper raisonnable, mais je n’ai pas toujours été super franche avec mes parents. Quoiqu’il en soit même avec cette solution, on sait que l’on peut toujours revenir au bercail et sauter dans la bulle pour se ressourcer. Cette solution ne me convenant pas. J’ai opté pour la solution n°3.

Je vis aujourd’hui avec Mr Geek depuis 4 ans et demi. Bien qu’au début la vie était plutôt facile, nous avions juste (je dis ca comme si c’était méga facile) a apprendre à vivre l’un avec l’autre. Le temps passe, et le couple évoluent. Et on juge qu’il est temps de prendre des décision importante pour que le couple s’épanouisse chaque jour un peu plus. Quand je parle de décisions importante, c’est selon les personnes, mariage, voyage, achat immobilier, bébé… {Un peu le principal}.

Et c’est la que se trouve mon gros problème, ce qui m’a poussé ce matin a me réfugié dans notre chambre, a tester divers exercices de respiration, en vain. J’ai toujours vécu dans cette bulle, dans mon pays des merveilles. Aujourd’hui être obliger de sortir du terrier et laisser derrière moi, les non-anniversaires, le lapin blanc avec sa montre a gousset est une grande claque dans la figure. Je ne sais pas comment gérer tout ca. J’ai l’impression d’être dans un monde de concession régie par l’argent, le temps, ou les obsessions.

1ere chose, le bébé… principale obsession qui me prends la tête. Il y a quelques semaines j’écrivais un article, en mode toute fière pour expliquer que j’allais voir une psy, que j’avais pris une décision, que j’allais m’y tenir… pfiouuuuuu bla bla bla, cause toujours tu m’intéresses. N’oublions pas que désormais je suis mariée et que la suite logique des choses, c’est que l’on peuple le monde de petits êtres de sexe féminin ou masculin. Et pour bien remuer le couteau dans la plaie, les gens te rabâche toujours la même rengaine « Ah mais a noël tu nous annonceras ta grossesse, un bébé voyage de noce ca serai top », « Dans 8 mois on en reparlera quand tu nous annonceras que tu es enceinte ». J’ai encore mieux, il y a les autres, ceux qui ne te rabâche rien, mais qui t’expose leur gros ventre sur les réseaux sociaux. Je vais passer pour une fille de type cynique, qui n’arrive même pas à être heureuse pour les autres. De plus la fille n’essai même pas d’avoir un bébé. {quel boulet celle-là, elle nous fait chier}. 1ere crise de larme.

Bon je respire, j’inspire, j’expire. Comme dans mes cours de yoga. On évacue la tristesse et la tension en même temps que l’air. OK check…

2ème chose… la maison. Qui en fait ne sera pas une maison avec 15000 pièces, dont 5 chambres, 2 bureaux, 1 bibliothèque, sans oublier le grand jardin. Reclaque dans la figure, quand la banque t’annonce (avec un grand sourire de pouffiasse) « Alors avec ce que vous gagnez on vous prête 237000€ donc ca donne un bien a 210000€ ». Je pleure tout de suite ou ca se passe comment. Bon finalement ca sera un petit 3 pièces avec le bureau dans le salon et on partagera la chambre avec notre enfant invisible.

J’inspire, j’expire. Ok check…

3ème chose… Nous nous sommes mariés il y a 49 jours {quelle précision}. Pour raison professionnelle, faire le voyage de noce directement après le mariage était impossible. Peut importe, ca devient monnaie courante de faire le voyage de noce bien après le mariage. Et en soit nous n’avons que 4 mois a attendre. Bref, des amis nous conseille une agence de voyage sur Paris, avec laquelle ils ont bossé main dans la main pour monter l’itinéraire de leur voyage de noce. Plutôt content de la prestation, ils nous l’ont recommandé chaudement. Ni une, ni deux j’appelle. Et nous débarquons, nous papotons et boum, pas assez d’argent, pas assez de temps pour faire tout ce que nous voulions faire au départ. {Elle n’est jamais contente celle-là}. Je ne vais pas m’étendre, j’en reparlerai dans un autre article spécial voyage de noce. C’est juste une nouvelle claque dans la figure.

La conclusion est simple. Je veux surement trop de choses en même temps. Ce qui n’est pas totalement faux. Mais en même temps, ca ne se contrôle pas, ca va et surtout ca vient comme une envie de pisser.

Je pense que mon problème majeur est d’avoir été trop surprotégé. {Oui je dis ca parce que je n’ai pas d’enfant, et que les mamans diront « On ne protège jamais assez nos enfants »… Bla bla bla je dis ca si j’ai envie. De toute façon je n’en ai pas}. Du coup quand je remonte dans la vraie vie, je redescend aussitôt dans le terrier du lapin blanc car la vie au pays des merveilles est tellement meilleure.

J’en viens à me poser cette question – Est-elle réellement meilleure? Parfois oui, et parfois non. Et après l’heure que je viens de passer, j’aurai plutôt tendance a dire que non. Si a chaque fois que je remonte, je me prends en pleine face la réalité, je devrais peut être, soit rester en bas {non-envisageable}, soit descendre moins souvent. Peut être qu’ainsi la réalité serai moins violente. Je ne sais pas, je suis un peu perdue. Il est clair, qu’apparemment j’ai encore besoin de pas mal de séance avec la psy. Mais je pense qu’il va falloir que je calfeutre le trou du lapin blanc sérieusement au béton.

Encore un article de 15kms de long, pour raconter ma vie. Ce blog est mon exutoire, mais aussi un endroit pour partager d’autres choses avec vous que mes humeurs du jour.

Sur ceux, je vous souhaite une excellente journée. Rassurez-vous après quelques larmes ca va toujours mieux {comme quoi Tristesse est bien utile parfois}.

téléchargement

 

Bonne journée à vous et bonne journée.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “Inspire, Expire. Oui oui bien sur, c’est pire…

  1. Aïe aïe aïe, la vie n’est pas tendre parfois surtout quand tu te prend dans la figure les choses que tu voudrait tant mais que se sont les autres qui ont et que tout content ils exultent devant toi …
    Mais dis toi que la roue tourne et que si tout n’est pas facile à cet instant T c’est peut être qu’il faut prendre le temps des choses et d’y aller progressivement. C’est ce que j’essaie de me dire quand ça ne va pas 🙂
    En tout cas je te souhaite un trop plein de courage et la bulle il faut la garder dans un petit coin de la tête pour pouvoir y aller quand ça ne va plus !

    • Danaë aux pays des merveilles

      J’ai l’impression d’être une personne capricieuse qui veut que tout lui tombe cuit dans la main. Mais ce n’est vraiment pas le cas.
      J’essai juste d’avancer, d’évoluer a mon rythme.
      J’essai de laisser le temps au temps. Mais ce n’est pas tous les jours facile. J’essai de faire avec et que ca arrivera en temps voulu
      Merci a toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>