Je lis donc je vis – « Coeur d’encre»…

  • Coeur d'encre Auteur: Cornelia Funke
  • Éditeur: Gallimard Jeunesse
  • Date de sortie: 21/01/2010
  • Nombres de pages: 672 pages
  • Facilité (1* = difficile, 5* = facile):  5Etoiles
  • 4ème de couverture:

« Meggie, douze ans, vit seule avec son père, Mo. Comme lui, elle a une passion pour les livres. Mais pourquoi Mo ne lit-il plus d’histoires à voix haute ? Ses livres auraient-ils un secret ? Leurs mots auraient-ils un pouvoir ? Un soir, un étrange personnage frappe à la porte. Alors commence pour Meggie et Mo une extraordinaire aventure, encore plus folle que celles que racontent les livres. Et leur vie va changer pour toujours… »

  • Mon avis:

Je ne le répète plus, j’ai lu ce livre il y a quelques temps. Pour être plus précise j’ai fini ce livre dans l’avion en atterrissant à San Francisco (Aaaah San Francisco, moi nostalgique noooooon) donc c’était en Octobre. Je fais la chronique seulement maintenant car oui j’ai beaucoup de retard mais même si j’aime ça, je n’ai pas envie de me sentir obliger de rédiger ces chroniques tout de suite après l’avoir lu.

Passons à l’avis, parce que c’est un peu le but de cet article.

Côté imagination, je ne peux pas dire que je n’ai pas été servi. J’ai aimé ce monde, cet univers que Cornelia Funke nous décrit à travers ces lignes. Je trouve l’histoire d’une originalité débordante et qui plus est je m’imagine bien avec un « don » tel que celui-ci. Notre monde est décrit de manière très simple et j’ai réussi à me projeté dans la vie de « Mo » et de Meggie assez facilement. J’ai réussi à me projeter assez facilement dans ces mondes qu’elle nous décrit. Elle n’en écrit pas des tonnes, les descriptions sont précises et brèves, ce que trouve très judicieux, en sachant que cette lecture est à partir de 10 ans.

Chaques personnages à son caractère propre (logique). Mais j’aime la relation entre les personnages qui est parfois tendre, compliqué ou bien haineuse. J’aime tous les mystères qui entourent certains personnages. Mais surtout j’aime la complexité des sentiments et des émotions qui les traversent. Je vous vois d’ici écarquillé les yeux, elle nous dit plus haut que c’est simple à comprendre et la, bim elle nous sort complexité. Je m’explique… les sentiments et les émotions sont parfois difficile à comprendre, même quand on connait bien une personne, en fait on ne la connait pas. Dans cœur d’encre c’est un peu ça qu’il se passe, quand tu crois connaitre un personnage, il y a un autre mystère qui l’entoure, une blessure plus profonde. J’adore voir ça dans un livre, je trouve que ça donne une certaine profondeur aux personnages.

Je vous ai parlé de l’univers et des personnages de façon assez positive je trouve. Maintenant il est temps de passer aux côtés négatifs. Oui car ce n’est pas un coup de cœur. Je pense que je suis partie sur des bases erronées. J’avoue avoir connu ce livre après avoir l’adaptation cinématographique qui est sortie en France le 28 janvier 2009. Le titre m’avait plu, Brendan Fraser aussi. Du coup quand j’ai ouvert et lu les 1eres page de ce livre dont je connaissais déjà l’histoire et la trame. J’ai pu constater une nouvelle fois qu’entre le film et le livre il y a bel et bien un fossé. Il manque énormément de choses dans ce film mais qui en fait ne sont pas si gênante, car ce sont ces choses que j’ai trouvé très longue et qui a fait durer la lecture un temps considérable. J’ai accroché sans accrocher, oui oui j’ai accroché sans accrocher. Je sais que si j’ai été jusqu’au bout de ma lecture s’est bel et bien parce que j’avais aimé le film {et que je n’aime pas abandonner une lecture}. Je sais que tout ne peut pas aller à 100 kms/h tout le temps mais j’aime quand ça a un certain rythme. Ça ne peut pas fonctionner à tous les coups.

  • Conclusion:

Vous l’aurez bien compris ce n’est malheureusement pas un coup de cœur. Qui plus est, ce tome ne m’as pas donné, ou plutôt ne m’a pas encourager à lire les suivants « Sang d’encre » et « Mort d’encre ». Je trouve ça triste parce que pour moi c’était prometteur. Ça n’a pas été une grosse déception faut pas exagérer. J’ai apprécié avec modération car l’univers, les personnages et l’originalité de l’histoire a été un joli plus.

  • Notation Lecture:

2pattes

Je vous souhaite une excellente journée. A l’heure ou cet article est posté, je serai sur la route direction la campagne jusqu’à Dimanche. On va respirer le bon air et profiter de la pluie… {oui il me semble qu’il pleut}. 

Que la force soit avec vous…

Danae

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “Je lis donc je vis – « Coeur d’encre»…

  1. Salut !
    J’ai lu ce livre quand j’étais encore petite, bien avant que le film ne sorte et que les deux tomes suivants ne paraissent. Je me souviens d’avoir galérer pour finir, mais j’étais très très fière de l’avoir fini.
    Tout ça pour dire que quand je suis retombée sur les deux tomes suivants plusieurs années plus tard, j’ai un peu hésité, comme toi, mais je m’y suis finalement plongé… Et je me souviens avoir adoré, peut être encore plus que le premier…
    Alors si tu les croise en bibliothèque et que tu es curieuse malgré tout, je te les conseille quand même ! 😉
    Ça m’a fait plaisir de lire cet article, qui m’a rappelé mes looongues heures de lecture… Merci beaucoup !
    Des bisous !
    Camille

    • Danaë aux pays des merveilles

      Coucou. Merci pour ce commentaire, ça fait toujours très plaisir. C’est vrai que je ne m’attendais pas du tout à ça et j’ai été un peu déçue. Mais peut être que je me laisserai tenter un jour ^^ je ne désespère pas.
      Il n’y a vraiment pas de quoi. Merci à toi. Des bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>