Je lis donc je vis – « Les Chroniques de San Francisco (Tome 1) »

  • Les chroniques de San Francisco 1 Auteur: Armistead Maupin
  • Éditeur: 10/18
  • Date de sortie: 03/2000
  • Nombres de pages: 381 pages
  • Facilité (1* = difficile, 5* = facile):  

4Etoiles

  • 4ème de couverture:

« San Francisco et sa fameuse baie, ses tramways cahotant dans les rues en pente, son pont du Golden Gate, compte désormais un monument de plus : le 28, Barbary Lane, une pension de famille tenue par la pittoresque Anna Madrigal qui materne ses locataires avec une inépuisable gentillesse. Et ils en ont tous bien besoin, car « s’il ne pleut jamais en Californie, les larmes en revanche peuvent y couler à flots ». Ils le savent bien, Mary Ann, venue de Cleveland dans cette ville qui a le don de décoincer les gens, Mona qui vient de perdre son emploi, Michael qui cherche vainement l’homme de sa vie… »

  • Mon avis:

J’ai voulu lire ce livre pour me rappeler un peu San Francisco et marcher de nouveau {avec un peu d’imagination bien sur} dans ces rues, à travers ce livre.

La 4ème de couverture me tentait plus que bien, ça parlais de pension de famille et à travers ces quelques lignes je pouvais ressentir toutes la bonne énergie que j’ai retrouvé là-bas. Je me suis donc précipité pour lire ce livre.

L’ambiance de ce livre est particulière, On se retrouve plongé dans les années soixante-dix, dans une Amérique qui se remet de la guerre du Vietnam. San Francisco, berceau des hippies, on va donc croiser des gens qui sortent de l’ordinaire. Beaucoup de thèmes sont abordés, homosexualité, adultère, drogue, suicide. Il faut être préparé…

Le personnage principal, Mary Ann arrive de Cleveland, jusque-là aucune surprise c’est marqué dans la 4ème. On suit ces premiers pas dans cette immense ville et dans cette fameuse pension de famille où l’ambiance est très conviviale, avec une propriétaire complètement décalé et hors-norme. Puis vient se greffer petit à petit d’autres personnages habitant également dans cette pension mais pas seulement. Pour ma part, il y a beaucoup de personnages. Même si dans un premier temps j’ai eu du mal à me rappeler qui était qui et qui faisait quoi, à force de lire {et de revenir en arrière} j’ai fini par maîtriser le sujet. Une fois que j’avais tout saisi et tout ancré dans ma mémoire, j’ai réussi à cerner plus facilement leur caractère et les liens qu’il y a entre chacun des personnages et le livre prend une autre dimension.

Malgré tout le paragraphe du dessus, je ne me suis pas vraiment attaché à eux {pour mon plus grand regret} et je les ai trouvés un peu plat dans un premier temps. Par la suite ils prennent chacun un peu plus d’ampleur et on en apprend un peu plus sur chacun au cours de l’histoire. Mais malgré ça, aucuns des personnages a été un coup de cœur pour moi. Par contre j’ai vraiment apprécié le fait qu’il soit dans la mentalité de San Francisco à fond. J’ai retrouvé ce que j’ai aimé là-bas, des personnes au grand cœur qui dise bonjour et t’aident même si ils ne te connaissent pas.

L’histoire va crescendo, un plan de base bien ficelé, qui fonctionne toujours. On apprend à connaitre le personnage principal, puis on apprivoise le lieu dans lequel celui-ci évolue, puis les autres personnages de l’histoire font leur entrée et les péripéties apparaissent et créer des problèmes {ou pas}. C’est plutôt bien construit, je n’ai absolument rien à dire la dessus. Malgré si certains sujets qui peuvent être relaté sont un peu compliqué, ils ne sont pas abordés dans ce livre de façon glauque. Ouf…

Pour cette lecture, je pense qu’il faut partir avec cette idée qu’il y a 9 tomes et que les personnages vont gagner en force et en caractère au fur et à mesure que la série va avancer. Il ne faut pas se décourager et avancer à fond parce que je pense que ça vaut le coup.

  • Conclusion:

Même si cette histoire se déroule dans cette ville que j’aime tant, je m’attendais à plus de voyage  et d’évasions. La description et  la narration manque de point d’ancrage et de visualisation. J’avais décidé de lire ce livre pour me retrouver de nouveau à San Francisco, c’est peut-être pour ça  qu’au final, je n’ai pas apprécié cette lecture à sa juste valeur. Je ne vais pas dire que je n’ai pas aimé, ça serai mentir mais ce livre au final ne m’a pas pousser à vouloir lire les autres parce que j’espérais une chose que je n’ai pas retrouvé dans ce livre. Mais je le conseil quand même parce qu’il et bien ficelé et que c’est une bonne lecture.

  • Notation Lecture:

3pattes

Je vous souhaite une excellente journée malgré cette chaleur plus qu’étouffante. Je suis en train de mourir de chaud dans mon canapé. Même avec le ventilateur braqué sur moi je fond littéralement. Vivement l’automne moi je vous le dis.

Que la force soit avec vous…

Danae

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>