Je retourne en enfer… Part 3

Coucou tout le monde

Je ne vais pas écrire un article de dix mètres de long je vous le promets. Cet article va juste être un petit retour sur cette journée incroyable mais épuisante que j’ai passé samedi au Salon du Livre.

salon_du_livre

Je ne vais pas vous raconter ma journée en détail car elle paraîtrait bien ennuyeuse. Je ne suis pas booktubeuses, et pas une bloggeuse hyper suivie, je n’ai donc pas eu une foule de personnes venant me voir. Ce n’était d’ailleurs pas le but de ma visite au Salon du Livre. Je n’avais d’ailleurs aucun badge qui indiquait qui j’étais, j’étais une anonyme parmi les anonymes et ça me convenait.

Mon article précédent comporté tout un plan de dédicaces. Je ne l’ai bien évidemment pas suivi. Je n’avais pas imaginé une seule seconde ce que pouvait être une journée remplie de dédicaces. J’avais une vague idée mais qui s’est avérée fausse. La seule que j’avais faites remonte a maintenant 4/5 ans et c’était pour le livre de Marc Levy « L’étrange voyage de Monsieur Daldry ». Une petite séance de dédicace, rien de bien exceptionnel, peu de monde et donc peu d’attente.

Mais la… Je me suis aventurée innocemment dans les files de dédicaces avec un peu d’appréhension et de stresse. On se demande toujours comment sont les auteurs  une fois que nous les avons en face de nous. On se fait toujours des idées sur les personnes en fonction de leur façon d’écrire, des échos que nous avons pu entendre, des fabulations qui vont peut-être changer à l’instant où ces personnes se trouveront en face de nous et a qui nous parleront.

Je me suis retrouvée dans la file d’attente de Christelle Dabos. L’auteur de « La Passe Miroir – Les fiancés de l’Hiver ». J’avais beaucoup entendu parler de ce livre sur les chaines booktube mais sans plus m’y intéresser. C’est surtout que j’avais trop de livres à lire dans ma PAL, que je n’arrive pas à la descendre, je ne voulais donc pas en rajouter un nouveau, aussi bon soit-il. Mais bon comme pour tout ce qui concerne les livres je suis faible, je me suis dit que le Salon du Livre serait une bonne occasion de me le procurer. De plus elle vient en dédicace, alors je fais d’une pierre, deux coups. Par contre je n’avais pas imaginé un seule seconde devoir patienté aussi longtemps. Je me suis avancée dans la queue après avoir acheté son livre et j’attends… j’attends. Une bonne heure d’attente pour enfin l’apercevoir. Je ne critique pas du tout, bien au contraire je trouve ça génial. Ça veut dire que c’est une auteure qui prend le temps avec ces lecteurs. Après 1 bonne heure d’attente j’arrive enfin à elle, après avoir pas mal stressée. Oui qu’est-ce que j’allais bien pouvoir dire moi qui n’avait même pas lu le livre. Au final ça s’est fait très naturellement, on a discuté deux petites minutes, elle a signé mon livre et j’ai pris quelques photos. Une jolie rencontre et j’ai hâte de découvrir son roman.

Bon entre mes deux dédicaces, j’ai été rejoint par Virginie de Viiviilecture. Bon pas évident de se retrouver surtout quand comme je le dis plus haut, je suis en anonyme par ici. Mais nous l’avons fait, nous nous sommes retrouvées et tout a coulé de source. Une personne agréable avec qui j’ai ri, et avec qui j’ai pu partager ma passion des livres. Une jolie rencontre, la première peut être d’une longue série. En tout cas, nous avons déambulé toutes les deux dans les nombreuses allées, surtout en s’y perdant. Mais nous avons toujours retrouvé notre chemin. Deux cerveaux valent mieux qu’un seul.

Bon après la dédicace de Christelle Dabos, je me dirige désespérée vers le stand de Robert Laffont où Victor Dixen est censé finir ces dédicaces. J’ai eu une excellente surprise en arrivant proche du stand en constatant que Mr Dixen était toujours là et qu’il n’était pas prêt d’arrêter ces dédicaces car il y avait encore une bonne file d’attente. Je m’insère dans la file et j’attends bien sagement mon tour. J’ai acheté mon tome de « Phobos » prêt à être dédicacé mais je regrette de ne pas avoir pris également le 1er tome de son autre saga « Animal ». Encore une fois ce n’est que partie remise. Mais quoiqu’il en soit, j’ai passé moins de temps dans la file d’attente mais également moins de temps avec l’auteur. Il reste très sympathique mais j’ai été déçue d’avoir une dédicace assez simpliste. Après je comprends que quand tu fais plus d’1h de dédicace tu commences à en avoir marre. Mais bon j’ai eu mon étoile poinçonné et moi ça me vas.

Petit arrêt miam car je  commençais à m’auto-digéré. Il faut bien reprendre des forces pour continuer a déambulé. Par contre le salon du livre l’après-midi a été plus compliqué. Alors que le matin nous arrivions à marcher « tranquillement », l’après-midi il y a eu une foule encore plus dense et je me suis sentie vite étouffée par la masse. Déambuler devenait vite très compliqué. Je ne dis pas qu’il fallait jouer des coudes mais presque. Moi qui n’aime pas trop les foules dense, j’étais servie. Je tenais le coup pour une seule raison, attendre 15h30 la dédicace de Cindy Van Wilder.

Après avoir un peu galéré à trouver le stand, nous y sommes parvenues et comme pour les autres j’ai acheté le livre avant. Impatiente de la rencontrer, nous attendons notre tour. Quand celui-ci arrive enfin, je m’avance un peu stressée. Mais Cindy est une personne adorable, vraiment très gentille qui met directement a l’aise et qui échange sans soucis. Elle arrive tout de suite à nous mettre à l’aise, en l’occurrence à me mettre à l’aise. C’est une auteure qui est vraiment proche de ces lecteurs et j’ai eu le droit à ma dédicace mais également à de grands sourires et une photo. Comme pour les autres j’ai vraiment hâte de découvrir sa saga. J’en entends parler depuis longtemps et je ne me lance pas. Le livre papier va me motiver, surtout que je l’ai mis dans ma PAL de Printemps. Une fois lu je lui ferai un retour de mon avis sur son roman. Mais j’ai un bon pressentiment, le résumé de la 4ème de couverture me parait pas mal et me branche bien. L’histoire peut être vraiment très intéressante. Je suis ravie d’avoir pu la rencontrer et d’échanger sur twitter avec elle de temps en temps. Tous les auteurs ne font pas ça ou font répondre d’autres personnes à leur place. Pas elle et je trouve ça top.

Enfin voilà, beaucoup d’émotions, des rencontres, des achats. En résumé ce fut une bonne journée, éreintante mais géniale. Je suis rentrée chez moi assez tard  mais je me suis endormie comme un bébé jusqu’au lendemain. 

Voilà mon grand résumé de ma journée de samedi. Je ne pensais pas que j’écrirai autant mais apparemment j’avais la motivation.

Je vous souhaite une excellente journée même si le soleil n’est pas au rendez-vous. Je vous fait pleins de bisous. N’hésitez pas à partager avec moi votre expérience du Salon du Livre.

Je vais essayer d’écrire un nouvel article très rapidement.

Que la force soit avec vous…

Danae

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

One thought on “Je retourne en enfer… Part 3

  1. Et ben, ça devait être une expérience intéressante 🙂 Dommage que je n’ai pas tellement ce genre de chose par chez moi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>