Nostalgie quand tu nous tiens…

Coucou tout le monde

Je ne sais pas pourquoi je pensais à ça dans ma voiture. Peut-être parce qu’aujourd’hui c’était l’anniversaire d’une personne que je considérais comme une amie mais qui s’est éloignée doucement mais surement, et à qui j’ai tout de même envoyé un petit message. Certes impersonnel, un simple « bon anniversaire » tout bête, mais je sais que si je ne l’avais pas fait, j’aurai surement regretté. 

De fil en aiguille mon esprit à dériver et j’ai pensé au passé. A tous ces amis de mon adolescence avec qui j’ai perdu le contact ou tout simplement avec qui je n’ai pas voulu poursuivre une amitié. Pour des raisons diverses et variées mais surtout parce qu’en amitié je suis authentique et que je déteste courir après des personnes alors qu’elles ne font aucuns efforts. 

Je reviens sur ce passé qui me parait loin et sur les relations que l’on pouvait avoir tous ensemble. Je me demande ce que peuvent faire ces personnes dans leur vie. Pas par voyeurisme ou curiosité, en soit si je ne le sais pas ce n’est pas grave, mais de quoi pouvions nous parler à l’époque pour occuper nos après-midis. Je ne sais pas, nous avons grandis ensemble, nous avons évolué, nous avons changé mais nous ne savions rien des uns, des autres.

Je trouve ça dommage de ne pas savoir ce qui leur plaisait et quel projet il voyait pour leur avenir. Nous avons passé tellement de temps ensemble et en fait nous étions des étranger les uns pour les autres. Nous rigolions, nous nous engueulions, nous sommes tombés amoureux, sur le coup tout ça avait de l’importance. Nous passions nos mercredis et week end ensemble, mais maintenant avec du recul, nous nous prétendions amis mais nous étions seulement des potes de bahut et juste ça

On s’est tous perdu de vus. Chacun mène sa petite barque sans se soucier des autres, moi la première. J’ai du mal à croire qu’ayant été aussi potes, on ne soit maintenant que des fantômes du passé les uns pour les autres. 

Comme je le dis plus haut, on a évolué, grandi, changé. Changer de lycées, changer d’amis, on s’est créé notre avenir mais tous à distance des uns et des autres. Est-ce que c’est bien ou pas, je n’en sais rien. Je pense que chaque chose se passe pour une bonne raison, que rien n’arrive par hasard. Oui je crois au karma et si ça s’est passé ainsi c’est que ça ne devait pas nos amitiés ne devaient pas être pérennisé dans le temps.

Je ne sais pas et je ne vais pas aller me renseigner. C’est notre choix à tous et j’ai autre chose à faire que d’espionner d’anciens potes. Alors je me fais une raison et j’avance.

Est-ce que vous vous êtes déjà posé cette question sur d’anciens potes ou amis, ou suis-je la seule ?

Je vous souhaite une bonne journée. Celle-ci est censée être la dernière de canicule, enfin. Parce que je ne sais pas pour vous, mais je fonds littéralement et je n’en peux plus. Vivement l’automne. Et en attendant je me cloître dans un cinéma tout l’après-midi. 

Que la force soit avec vous…

Danae

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “Nostalgie quand tu nous tiens…

  1. Je n’ai jamais vraiment vécu ce genre de situation parce que mes amies du lycée sont encore aujourd’hui, 6 ans après mes meilleures amies. Mais j’ai perdu deux amies très chères pour des embrouilles ridicules et je le regrette chaque jour… Mais, la vie fait qu’on ne peut pas revenir en arrière et effacer le passé donc il faut faire avec.

    • Danaë aux pays des merveilles

      Je fais avec. J’ai encore un petit contact avec une amie de cette époque mais tout est différent, je suis différente et je trouve ca trop difficile de revivre ces années géniale et à la fois tellement difficile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>